🚲 NOUS ACHETONS VOTRE VÉLO 💸

Classic Endurance Bikes

Quel est le meilleur vélo d’endurance de l'année 2022 ?

Que vous soyez en quête de performance sur terrain accidenté ou amateur de cyclotourisme, que vous prépariez une cyclosportive ou aimiez parcourir du pays la notion de vélo d’endurance vous dit probablement quelque chose. À la fois performant, léger et confortable, généralement équipé d’un système de suspension et parfois de pneus tout-terrain, ce type de vélo de route bénéficie d’une géométrie de cadre compacte, apportant le confort et l'endurance recherchés par les cyclotouristes et les cyclosportifs.

Endurance road cycling

Alors, quel est le meilleur vélo d’endurance de l’année 2022 ? Si vous avez le projet d’acquérir un « gran fondo », cet article pourrait bien vous donner quelques billes. Nous passons au crible les gammes endurance des constructeurs de vélo les plus réputés : Specialized, Trek, Cannondale, Canyon, Lapierre, etc.

Qu’est-ce qu’un vélo d’endurance ?

Un vélo d’endurance est un vélo de route conçu pour parcourir de longues distances ; c’est le vélo idéal pour les longues randonnées, même sur les voies les plus cabossées. Opposé au vélo léger (ou « grimpeur »), performant en montagne, et au vélo « aéro », taillé pour la vitesse, le vélo d’endurance mise sur le contrôle et la polyvalence. Sa légèreté le rend adapté aux parcours vallonnés, voire montagneux ; sa robustesse, aux routes accidentées, aux revêtements inégaux, voire aux chemins caillouteux (même si, dans ce dernier cas, un Gravel sera a priori plus indiqué). Mais ces vélos se distinguent surtout par leur confort. D’une part, la géométrie spécifique du cadre (tube horizontal plus court, douille de direction plus longue) induit un pilotage plus relevé, plus « assis », une position de conduite plus droite, propice aux longues heures de selle. D’autre part, les vélos d’endurance sont dotés pour certains d’un système de suspension intégré, qui, sur les portions les plus scabreuses, aura le mérite de vous préserver des secousses. Enfin, le dégagement important de la fourche et du cadre autorise le montage de pneus larges, pour (encore) plus d'adhérence et de confort sur l'asphalte.

Alors, pas mal, non ? Si vous débutez le cyclisme ou que vous approchez de la retraite, si de nature aventureuse vous aimez avaler les kilomètres à un rythme détendu mais régulier, un vélo d’endurance pourrait bien être un bon choix, mais attention ! Si leur géométrie atténue indéniablement la fatigue posturale, ces vélos n’en font pas moins partie de la catégorie « de route » ! Vous ne remporterez pas un sprint avec ce genre de vélo (quoique), mais vous ne vous la coulerez pas non plus douce : le Specialized Roubaix et le Trek Domane ont remporté des courses. Traduction : si vous pensez être pénalisé par une géométrie trop peu agressive, vous vous trompez. Que ce soit en montagne ou dans la plaine, vous suivrez vos amis sans problème, et vous fatiguerez même moins vite qu’eux. Si vous n’êtes pas encore certain du type de vélo adapté à votre besoin, reportez-vous à notre guide comparatif.

Que faut-il savoir avant de passer à l’acte ?

Votre décision est prise : rêvant de partir à l’aventure, vous avez opté pour un vélo d’endurance. Avant de passer en revue les produits phares du marché, on revient sur les points à ne pas négliger au moment de faire son choix. Pour plus d’informations, consultez notre guide d’achat

Combien coûte un vélo d’endurance ?

On ne va pas se mentir : pour un bon vélo de route neuf, préparez-vous à débourser au moins 2 000 €. Au-dessous, vous aurez droit à un cadre en aluminium et à des freins à patins. C’est bien, mais pour 1 000 € de plus, vous aurez accès au carbone et aux freins à disque. L’achat d’un vélo est un événement trop rare à nos yeux (et l’écart de prix trop faible aujourd’hui) pour s’interdire de jeter un œil au milieu de gamme.

Comment choisir ma taille de vélo ?

Tous les fabricants mettent à disposition un calculateur sur leur site. La plupart du temps, deux mesures suffisent à la simulation : votre taille et votre longueur d’entrejambe. Même si le calcul tombe généralement juste, nous vous recommandons d’aller essayer le vélo de vos rêves en magasin (à défaut, de demander conseil). Si votre budget le permet, profitez-en pour réaliser une étude posturale, afin de régler votre vélo et de l’ajuster à votre pratique (hauteur et type de selle, largeur de cintre, longueur de potence, etc.). C’est un billet supplémentaire, mais aucun cycliste à ma connaissance n’a jamais regretté cet effort.

Cadre alu ou carbone ?

Un bon alu vaut-il vraiment mieux qu’un mauvais carbone ? Certainement, mais la technologie a assez progressé aujourd’hui pour rendre le « bon carbone » accessible à la plupart des bourses. Si la vôtre le permet, nous vous conseillons de sauter le pas.

Freins à patins ou à disque ?

Là encore, inutile d’alimenter le débat. Plus puissants donc plus sûrs, les freins à disque devraient finir un jour ou l’autre par remplacer les freins sur jante. De grandes marques ont d’ailleurs déjà franchi le pas : fini les patins ! Même Christopher Froome, quadruple vainqueur du Tour de France en patins, semble revenir aujourd’hui sur ses réticences initiales !

Quel développement choisir ?

Sur ce sujet encore, pas de prise de tête ! Les vélos d'endurance sont presque toujours équipés d'un pédalier « compact » (à deux plateaux) et d’une cassette à grand rapport. Cette configuration est suffisamment « passe-partout » pour dompter les pentes raides et forcer sur le plat. Avec son pédalier 50-34 et sa cassette 11-34, le groupe Shimano 105 sera le choix idéal pour son rapport qualité/prix.

Plus que sur le développement, votre attention se portera davantage sur le type de groupe (mécanique ou électrique) et sur sa version (e.g. Tiagra, 105, Ultegra). Plus on monte en gamme, plus le groupe est léger, précis, durable… et complet (c’est important).

Et le poids, ça compte ?

Pas autant bien sûr qu’en profil « grimpeur » ou « aéro », mais quand même ! En endurance, attendez-vous, au moins sur les premiers modèles, à payer une légère pénalité de poids au profit du confort.

Les leaders du marché

 🇺🇸 Specialized RoubaixSPECIALIZED S-WORKS ROUBAIX BOONEN LIMITED EDITION S’il y a une marque pour laquelle confort rime avec performance, c’est bien Specialized. Le Roubaix est le premier vélo d’endurance jamais imaginé (2004) ; il tient son nom de la fameuse « reine des classiques » Paris-Roubaix, pour laquelle il a été spécialement créé. Avec sept victoires à son actif (Tom Boonen, Fabian Cancellara, Peter Sagan !), le Roubaix est le vélo le plus titré de l’histoire de cette course. Il existe 7 modèles de Roubaix, dont le plus abordable, monté en Tiagra, coûte 2 850°€, et dont le plus cher (dont nous tairons le prix), équipé du groupe Shimano Dura-Ace Di2, des roues carbone Roval Rapide CLX et de la crème des composants S-Works, passe pour être le vélo de route le plus performant jamais construit (plus aérodynamique que le Tarmac, pourtant conçu « pour tout dominer »). Oui, oui.

Cerise sur le gâteau, le Roubaix est doté depuis 2017 d'une suspension active de 20 mm, appelée Future Shock. Elle offre non seulement un pilotage plus rassurant et plus confortable, mais elle réduit également la fatigue et augmente la vitesse sur les sections difficiles. En termes de pneumatiques, le Roubaix embarque jusqu’à 33 mm.

🇺🇸 Trek DomaneTrek Domane SL5 DiscEn 2013, Fabian Cancellara « Spartacus » réalise le doublé Paris-Roubaix Tour des Flandres au guidon d’un Domane. Conçu l’année précédente à l’approche des classiques printanières, soit 8 ans après le premier Roubaix, Trek n’a donc pas attendu longtemps avant de frapper fort ! L’Américain est aujourd’hui un acteur incontournable du marché de l’endurance. Trek propose une gamme d’une étendue assez exceptionnelle, allant du Domane AL 2 (899 €, seul rescapé à patins) au Domane SLR 9 eTap (13 099 €) en passant par le Domane SL 6 (4 299 €)… Bref, de l’alu (Domane AL) et du carbone (Domane SL et SLR), freins à disque mécaniques et hydrauliques, systèmes de transmission mécaniques et électriques (tout Shimano représenté), sans parler de la famille de vélos à assistance électrique (Domane+)… le tout disponible dans toutes les couleurs du spectre (ou presque). Gardez le sourire, il y en a vraiment pour tous les goûts… et tous les portefeuilles.

Last but not least, la technologie d’amortissement IsoSpeed (à l’avant et/ou à l’arrière en fonction des modèles) neutralise les irrégularités du revêtement afin de vous permettre de pédaler plus fort, plus loin et plus vite. Les freins à disque, le grand dégagement au niveau des pneus et les fixations pour garde-boue et/ou porte-bagages (en fonction des modèles) vous donnent la polyvalence requise pour vivre des aventures sur tous les terrains. Enfin, le compartiment de rangement intégré au cadre constitue un espace de stockage bien pratique pour le casse-croûte et les outils.

🇺🇸 Cannondale Synapse

Cannondale Synapse 105

Au pays de l’endurance, Cannondale n’a rien à envier à ses compatriotes. Premier cadre en carbone de la marque, le Synapse est devenu, excusez du peu ! le modèle phare de la gamme route. Lancé en 2005, il ne cesse d’évoluer depuis, et la version 2022 apporte encore plus de confort et de vitesse, tout en ajoutant, avec la technologie SmartSense, la confiance et la sécurité sur la route. La machine « la plus polyvalente, la plus prête à tout, la plus pure » de la marque est donc désormais intelligente ! SmartSense est un système d’éclairage et de radar intégré qui communique avec le cycliste, le vélo et l’environnement, et alimenté par une seule batterie. Par ailleurs, le Synapse offre la possibilité de monter des pneus de 35 mm pour plus de souplesse et d’adhérence. Les nombreux œillets de fixation vous permettront de l’équiper des accessoires de votre choix, bidons, garde-boue, etc. Puissant.

Performant, confortable et tout-terrain, le Synapse est un vélo pour tout le monde, ou plutôt pour le monde pouvant se le permettre : équipé en Shimano 105, le premier modèle de la gamme (sur 5) est disponible au prix de 3 599 €…

Les outsiders du marché

🇩🇪 Canyon Endurace

Un tour sur son site Internet suffit à s’en convaincre : l’Allemand Canyon n’a pas volé sa place parmi les fournisseurs du peloton du World Tour. Pratiquant exclusivement la vente en ligne (vous ne pourrez monter sur un Endurace que dans le showroom de Coblence), Canyon affiche des prix 20 à 30 % inférieurs à ceux à ses concurrents… La gamme endurance, à l’esthétique irréprochable, lignes épurées et coloris réussis, se décline en quatre groupes, selon le type de matériau du cadre : AL (aluminium), CF (fibre de carbone), CF SL (fibre de carbone ultralégère), CF SLX. Le premier vélo en fibre de carbone et freins à disque, l’Endurace CF 7, équipé d’un groupe Shimano 105 R7000 et de roues Fulcrum Racing DB 900, est en vente au prix de 1 999 €. Vous préférez l’Ultegra ? Offrez-vous l’Endurace CF 8 pour 2 299 €. Pour 500 € de plus, passez sur un cadre haut de gamme et des roues DT Swiss. Impressionnant.

🇫🇷 Lapierre Pulsium

Fan de freins à patins ? Le Français Lapierre est l’un des rares constructeurs du marché (sinon le seul ?) à proposer un vélo d’endurance full carbone équipés de freins sur jante : le Pulsium 3.0 CP (1 849 €), en Shimano Tiagra 10s – la version disque est à 2 199 €. Pour la petite histoire, le Pulsium est né en 2014 de la collaboration du groupe Lapierre avec l’équipe pro de la FDJ ; il a longtemps accompagné ses coureurs dans le cadre de courses périlleuses telles que Paris-Roubaix. Certains modèles bénéficient de la technologie brevetée SAT (Shock Absorption Technology). Prenant la forme d’une bague élastomère, ce système améliore le confort vertical tout en préservant la rigidité latérale.

🇫🇷 Look 765 Optimum

Cocorico ! Célèbre pour son fameux coloris Mondrian, et, accessoirement, pour avoir inventé les pédales automatiques, le fabricant français propose un vélo d’endurance hallucinant de confort. Conçu pour avaler les kilomètres sans douleur, le 765 Optimum ravira à la fois les cyclotouristes toniques et les sportifs amateurs. Équipé de freins à disque hydrauliques, de roues Shimano RS 171 et d’un groupe Shimano 105 complet, son cadre bénéficie de l’innovation technologique « Carbon + Flax Fiber », associant des fibres de carbone et de lin. Du grand art accessible au prix de 2 799 €.

Conclusion

Vous voilà arrivé(e) au bout de cet article, avec, nous l’espérons, les idées un peu plus claires… La plupart des grandes marques proposent des vélos d’endurance de grande qualité. Cet article fait la part belle à nos favoris, mais il en existe bien d’autres encore (Giant Defy, Scott Addict, Bianchi Infinito, Cervelo Caledonia, etc.). Si votre budget le permet, orientez-vous sur un cadre en carbone, des freins à disque et un groupe performant (chez Shimano, 105 ou plus). Les roues sont un composant important, mais plus faciles à changer/upgrader.

Dans un contexte de pénurie de pièces, la disponibilité est un critère important. Si vous avez flashé sur un modèle particulier, il se peut qu’il vous faille patienter… N'hésitez pas à éplucher les sites des fabricants afin de vérifier le dégagement des pneus, la possibilité de fixation ou de stockage d’accessoires (garde-boue et sacoches). Si vous en avez la possibilité, allez discuter, essayer, soupeser en magasin… Merci de votre fidélité, et à bientôt sur les routes !

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

Aufpoppen

Verwenden Sie dieses Popup, um ein Anmeldeformular für eine Mailingliste einzubetten. Alternativ können Sie es als einfachen Call-to-Action mit einem Link zu einem Produkt oder einer Seite verwenden.

Altersüberprüfung

Durch Klicken auf die Eingabetaste bestätigen Sie, dass Sie alt genug sind, um Alkohol zu konsumieren.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique