👋 PORTES OUVERTES SAMEDI 13 AVRIL - VENEZ DÉCOUVRIR NOS VÉLOS 🚵

Appelez-nous !

03 90 46 19 52

Nous avons enregistré votre recherche. Consultez votre e-mail régulièrement pour nos suggestions. Bonne route !

pratiquant de bikepacking prêt à partir à l'aventure

Dans cet article

Partir en bikepacking : la checklist pour ne rien oublier

Dans cet article

Publié le 27 juillet 2023

Partir en bikepacking ne s’improvise pas. Un peu d’organisation est nécessaire avant de pédaler en toute liberté… Très populaire depuis quelques années, le bikepacking consiste à partir plusieurs jours à vélo avec peu de bagages. L’idée est de découvrir de nouveaux endroits, un peu à l’écart des zones très fréquentées. Le fait de prendre peu d’affaires pousse à retrouver le goût de l’essentiel, à se reconnecter avec soi et avec la nature. Outre l’aspect touristique, le bikepacking est avant tout une expérience de vie, une parenthèse au cours de laquelle on prend le temps de voyager à vélo, loin de son quotidien hyper connecté. Pratiquer le bikepacking, c’est aussi un moment de liberté, sans contraintes. Mais pour que tout se passe au mieux, il est impératif de bien préparer son premier voyage en bikepacking. Sacoches, choix du vélo, distances, logements… Découvrez notre checklist pour partir en bikepacking.

 

 

Pratiquant de bikepacking prêt à partir à l'aventure

Un premier voyage à vélo, ça se prépare

Soyons clairs : tout ne se passera pas comme prévu. Un trajet en bikepacking a toujours une part d’imprévu, mais la plupart du temps ce sont des contre-temps anodins. Néanmoins, avant d’envisager de faire vos premières vacances en mode cyclotourisme, il faut vous préparer psychologiquement aux aléas de ce genre de randonnée. 

Si vous êtes une habituée des bords de mer ou un accro des week-ends en thalasso, on ne vous cache pas que ça va être très différent. Il y aura peut-être des moments où vous vous demanderez pourquoi vous avez choisi de faire ça de votre plein gré. Mais croyez-nous, vous ne le regretterez pas… Au-delà des bienfaits pour votre santé, voyager à vélo est une occasion de redécouvrir le plaisir du silence. C’est aussi un moment particulièrement propice à la méditation et à un vrai lâcher-prise, sans artifices.

Au niveau de la condition physique, il va falloir évaluer honnêtement votre niveau. Avec un petit peu d’entraînement, tout le monde peut faire du bikepacking. Il faut juste savoir adapter la durée, le dénivelé et la distance de votre voyage à vélo. Si vous ne pédalez pas régulièrement, commencez par partir 2 ou 3 jours par exemple. Attendez donc encore un peu avant de vous lancer pour un Dunkerque-Bayonne sur 7 jours en longeant la côte…

👇 À la fin de cet article, on vous donne nos conseils pour bien planifier son itinéraire en fonction de votre niveau : distance, dénivelé, nombre de jours… Stay tuned ! 👇

 

Gravel ou VTT : choisir son vélo

À mi-chemin entre le VTT et le vélo de route, le gravel est clairement le vélo le plus adapté pour le bikepacking. Il vous permettra de filer sur les départementales et d’emprunter quand bon vous semble un sentier, une voie verte ou un chemin de halage. Au niveau du poids, le gravel est proche d’un vélo de route et plus léger que le VTT d’environ 2 kg. Un avantage de taille quand on a prévu de passer plusieurs jours à pédaler. 

💡 Vous retrouverez sur notre site une jolie sélection de gravels inspectés de fond en comble par nos mécaniciens. The Cyclist House vous fait bénéficier de prix cassés alors que la plupart de ces vélos de grandes marques n’ont jamais roulé et sont toujours couverts par une garantie constructeur ! Une occasion unique de rouler sur un gravel de qualité sans se ruiner ! 💰

Toutefois, si pour vous aventure rime avec forêts et verdures, peut-être que l’option VTT est à étudier. Le gravel est apprécié pour son côté passe-partout, mais si vous envisagez un bikepacking très sauvage dans la terre grasse des bois, alors un VTT vous apportera traction, adhérence et stabilité. Ne vous en faites pas, côté VTT, on a aussi ce qu’il vous faut !

Enfin, choisir son vélo, c’est aussi choisir un vélo à la bonne taille et bien réglé. Pour être sûr de faire le bon choix, n’hésitez pas à appeler les conseillers The Cyclist House. Ils sauront vous accompagner dans le choix de votre futur partenaire de bikepacking ! 

Dernière chose, vérifiez attentivement l’état de votre vélo avant de partir : freins, pneus, transmission, visserie. Un petit contrôle peut vous éviter bien des déconvenues.

 

Matériel et accessoires indispensables : la liste des essentiels pour réussir son bikepacking

L’idée en bikepacking, c’est de voyager léger... Il va donc falloir vous astreindre au strict minimum. Juste de quoi vous assurer un confort minimal et une hygiène correcte.

L’essentiel

La base, c’est déjà l’équipement de tout bon cycliste. C’est-à-dire : 

  • casque 
  • lunettes
  • gants 
  • chaussures de vélo
  • cuissard et maillot de vélo
  • de grands bidons, isothermes idéalement

En fonction de la période, de la météo prévue et de l’endroit où vous partez, il va falloir compléter avec une veste imperméable, un maillot manche longue et/ou des manchettes.

Mais comme vous n’allez pas passer la journée à pédaler, il faut aussi prévoir de quoi vous habiller confortablement pour le repos du soir : 

  • un jogging décontracté et chaud
  • des baskets ou des tongs
  • quelques t-shirts
  • un maillot de bain si vous prévoyez des moments de baignade
  • des chaussettes et des sous-vêtements évidemment

En cas de problème mécanique, il faut penser à prendre : 

  • des chambres à air
  • une petite pompe
  • un multi-outils
  • un kit de réparation en cas de crevaison (rustines, démonte-pneus, colle, etc.)
  • un chiffon

On y reviendra mais si vous n’avez pas opté pour une chambre d’hôtes, un hôtel ou une location, il va falloir prévoir de quoi dormir et vous faire à manger. Pour l’eau, il faudra prévoir à l’avance des points d’accès à l’eau potable sur le trajet, mais nous y reviendrons aussi dans la dernière partie. Pour votre bivouac, prévoyez donc : 

  • une tente ou un hamac
  • un sac de couchage
  • un petit coussin gonflable
  • un petit réchaud de poche
  • un peu de vaisselle
  • de la nourriture adaptée à vos longs efforts physiques

Ensuite, embarquez des produits d’hygiène et tout le nécessaire en cas de blessures ou d’urgence

  • gel douche (qui fait également shampooing)
  • brosse à dents et dentifrice
  • serviette de toilette
  • rouleau de papier toilette
  • protections périodiques
  • mouchoirs
  • crème solaire et biafine
  • pansements
  • antiseptique
  • compresses
  • comprimés d’antalgiques
  • éventuellement votre traitement habituel (asthme, etc.)

Enfin, n’oubliez pas non plus tout ceci : 

  • téléphone portable et son chargeur
  • compteur GPS (ou une carte pour ceux qui veulent la faire à l’ancienne) et son câble de rechargement (pas besoin si vous choisissez l’option carte évidemment…)
  • batterie(s) externe(s) ou chargeur solaire
  • briquet
  • un livre pour s’occuper le soir (même si en théorie, vous vous endormirez facilement)
  • de l'argent liquide (pas trop !)
  • carte bancaire et papiers d’identité
  • des sacs poubelle

Les sacoches de bikepacking

Sacoches de vélo bien optimisées pour un séjour bikepacking

Pour transporter tout ça, parlons des accessoires incontournables de tout bon cyclotouriste : les sacoches de vélo !

Vous allez très vite vous apercevoir qu’il va falloir optimiser un maximum l’espace, car sur un vélo il n’y a pas beaucoup d’endroits pour installer des bagages. En général, on accroche deux sacoches au cadre (une au-dessus du tube horizontal et une en dessous), une au guidon et une sous la selle. Vous pouvez compléter avec un sac à dos (pas trop lourd).

Répartissez intelligemment les masses. Les objets les plus lourds doivent être le plus près possible du centre de gravité, c’est-à-dire dans la sacoche de cadre du dessous (aussi appelée frame bag). 

Les objets dont vous aurez souvent besoin (nourriture, portable, etc.) seront plutôt dans la sacoche de guidon. Enfin, la sacoche de selle accueillera le kit de réparation et le nécessaire de premier secours par exemple.

Une bonne partie de Tetris en perspective !

 

Organisation d’un bikepacking : le trajet

Maintenant que vous et votre vélo êtes parés pour l’aventure, il reste quelques questions en suspens :  comment organiser votre trajet de bikepacking ? où aller ? quelle distance effectuer par jour ? à quoi faut-il être attentif ?

Bikepacking : en route pour l'aventure !

Du bikepacking pour aller où ?

Comme le disait Pierre Lejeune, habitué du voyage à vélo, lorsque nous l’avons interviewé, il n’est pas nécessaire de partir très loin pour passer un bon moment. Le bikepacking, c’est un état d’esprit, un sentiment de liberté qui peut se ressentir n’importe où.

S’il s’agit d’un de vos premiers voyages en bikepacking, privilégiez la France ou un pays limitrophe. Premièrement, parce qu’il y a sûrement des coins magnifiques tout près de chez vous. Deuxièmement, parce que ce sera plus simple de rentrer en cours de route si l’aventure ne se passe pas exactement comme vous l’aviez prévu (transports en commun, appel à un ami…).

Combien de kilomètres par jour peut-on faire en bikepacking ?

De nombreuses applications permettent de déterminer précisément votre parcours : Strava, Komoot, Géovélo, RidewithGPS, Google Maps… 

Soyez attentif au dénivelé, à la distance et au type de revêtement de votre trajet. Ne prévoyez pas de faire des performances, ce n’est pas l’idée ici. N’oubliez pas que vous êtes chargé !

Globalement, vous pouvez vous baser sur les distances suivantes : 

  • pour des débutants ou une sortie familiale : pas plus de 50 km par jour pendant 3 jours maximum
  • pour des cyclistes qui pratiquent régulièrement : pas plus de 80 km par jour pendant 5 jours
  • pour des sportifs de très bon niveau, habitués à la pratique du vélo : environ 100 km par jour pendant 7 à 10 jours max

Encore une fois, ces distances sont à adapter en fonction du profil de votre voyage. L’important est de ne pas présumer de ses forces : il est préférable de faire moins que ce qu’on aurait pu que l’inverse…

À quoi d’autre faut-il être attentif ?

Une fois que vous avez calibré votre nombre de kilomètres, peaufinez bien votre itinéraire et analysez-le en détail. Par exemple, soyez sûr que vous roulerez essentiellement sur des axes peu empruntés. Prenez garde à ne pas prévoir des heures sur une route nationale et (ça va de soi) évitez absolument les deux voies !

Prévoyez très clairement vos parcours quotidiens et importez les tracés dans votre compteur GPS.

Veillez à ne pas trop vous éloigner de la civilisation, notamment parce que vous aurez besoin de vous ravitailler fréquemment en eau et en nourriture, mais pas seulement. Une blessure ou un ennui mécanique peuvent survenir et dans ces cas-là, mieux vaut ne pas être à des heures de marche du village le plus proche.


💧 Petit focus sur l’eau : il est fondamental de pouvoir vous hydrater facilement. Le site Eau Cyclisme est un site collaboratif où vous trouverez des points d’eau en libre accès. Assurez-vous à chaque fois qu’il n’est pas indiqué que l’eau est non-potable. Pensez à jauger le niveau de vos bidons quand vous passez dans un village. Arrêtez-vous dans un magasin ou demandez un peu d’eau fraîche aux habitants si besoin.


Pour ce qui est du couchage, c’est un peu au goût de chacun… Certains préféreront pousser l’aventure jusqu’à dormir dans un hamac à la belle étoile quand d’autres estimeront qu’une nuit à l’hôtel est bien méritée. Si vous êtes dans ce dernier cas, il faut que votre vélo puisse être mis en sécurité pour la nuit.

Ce ne sont que deux possibilités, mais une multitude de variantes existent : la nuit chez l’habitant, la tente en pleine nature, le camping, la chambre d’hôtes, etc.

Une chose importante : branchez tous vos appareils électroniques dès que vous en avez l’occasion. Vous n’êtes pas le seul à devoir recharger les batteries le soir venu… ⚡


Vous voilà fin prêt pour commencer l’aventure bikepacking. Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur sur le vélo, de belles rencontres. Profitez de ce moment unique pour déconnecter. À votre retour, laissez-nous un petit commentaire pour nous raconter votre expérience 😉

Vélos d'occasion reconditionnés par The Cyclist House

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

Aufpoppen

Verwenden Sie dieses Popup, um ein Anmeldeformular für eine Mailingliste einzubetten. Alternativ können Sie es als einfachen Call-to-Action mit einem Link zu einem Produkt oder einer Seite verwenden.

Altersüberprüfung

Durch Klicken auf die Eingabetaste bestätigen Sie, dass Sie alt genug sind, um Alkohol zu konsumieren.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique