🚲 NOUS ACHETONS VOTRE VÉLO 💸

Paris Roubaix Femmes 2021

Paris-Roubaix féminin, première édition !

Propos recueillis le 13 octobre 2021

Le 2 octobre dernier, 132 jeunes femmes prenaient place sur la ligne de départ d'un événement sans précédent dans le monde du cyclisme: le premier Paris-Roubaix féminin de l'histoire. Comment ces jeunes femmes ont-elles vécu l'émotion de la première édition, la météo difficile, les pavés...? Nous avons demandé à Cédrine Kerbaol (Arkéa Pro Cycling Team) pour en savoir un peu plus.

D.H. Revenons sur cette course incroyable, la toute première édition du Paris-Roubaix féminin ! Peux-tu nous raconter un peu comment ça s’est passé pour toi ?

C.K. Je suis partie sur cette course, j’avais vraiment les crocs ! Le but était d’être bien placée en arrivant sur les pavés qui étaient au kilomètre 30. Ça s’est vraiment battu pour remonter à chaque fois, c’était la guerre et moi c’est un truc que j’aime vraiment. J’étais relativement satisfaite de moi, j’étais devant, j’étais bien. Et là, au kilomètre 20, une chute à l’avant avec Elisa Longo Borghini ! On a perdu 45 secondes mais on a réussi à revenir sur le peloton. Ça roulait à 45 km/h de moyenne je pense, ça roulait vraiment, vraiment vite ! Donc on a réussi à revenir mais à partir de ce moment-là, je me suis dit : il y a un truc qui ne va pas sur mon vélo…

Paris-Roubaix Femmes 2021
Crédits photo : Aymeric Lassak

Au début je ne me suis pas trop inquiétée, je pensais que c’était un problème de dérailleur. On arrive au premier secteur pavé au kilomètre 30, j’étais relativement bien placée, ni trop bien ni trop mal, j’étais à ma place on va dire ! Mais ça devenait de plus en plus dur, il y avait un truc qui clochait, je sentais que ma chaîne ne passait pas bien. C’était bizarre, je sentais que j’envoyais les Watts qu’il fallait mais il n’y avait pas de rendement. Je vois toutes les filles de mon équipe qui me doublent alors qu’on était sur la route après les pavés. Et moi je suis super à l'aise dans les relances normalement. Là je me dis, il y a vraiment un problème !

Paris-Roubaix Femmes 2021
Crédits photo : Aymeric Lassak

Finalement, 10 km après, il y a une fille dans ma roue qui me dit que mon hauban est pété. Je me retourne et je vois que mon hauban est fissuré…plus que fissuré même, il y a carrément un trou ! Sauf que moi je voulais vraiment finir la course ! Je suis repartie avec mon vélo pété mais au kilomètre 100 mon vélo s’est complètement explosé, j’ai fait un soleil ! C’était la 3ème chute en fait parce que j’avais déjà fait une chute avec les filles dans la boue un peu plus tôt, c’était plutôt drôle d’ailleurs. Mais donc, au km 100 mon vélo explose, je finis par terre. Je fais 2 km en courant avec mon vélo, je crie à tout le monde en anglais : « do you have a bike for me please ? ». J’ai demandé à toutes les équipes que je voyais, même les touristes je leur demandais « vous n’avez pas un vélo, vous n’avez pas un vélo? ». Je voulais finir quoi ! Il y a une voiture de sécurité qui passe et qui me dit qu’ils vont me trouver un vélo dans 10 minutes. Je m’assois pendant 10 minutes en attendant. Finalement, les gendarmes arrivent et me disent que je ne peux pas finir la course… J’étais vraiment dégoutée.

Paris-Roubaix Femmes 2021
Crédits photo : Aymeric Lassak

D.H. Wow, quelle aventure ! Malgré ta déception et cette fin que tu n’espérais pas, j’imagine qu’il y avait aussi pas mal d’émotions positives. Est-ce que tu pourrais nous parler de ton sentiment de faire partie de la première édition féminine du Paris-Roubaix ? Qu’est-ce que ça représentait pour toi et qu’est-ce que tu penses que ça représente pour le cyclisme féminin en général ?

C.K. C’est vrai que pour le cyclisme féminin c’est une avancée exceptionnelle ! Tout comme le Tour de France d’ailleurs de l’an prochain. Je pense que pour plein de filles, rien que d’être présentes sur la ligne de départ, c’était un truc de fou ! Moi personnellement, j’ai trouvé ça génial de faire partie de cette course mais le fait de partir, de prendre le départ, ce n’est pas ça qui me satisfait. J’ai compris que c’était une course qui pouvait potentiellement me correspondre et je pense que ça peut devenir un objectif d’ici les prochaines années. J’adore vraiment ça, c’est la guerre, on se croit au front, c’est énorme. Ça m’a fait quand même quelque chose de faire partie de la première édition mais j’ai tellement été déçue de ne pas pouvoir la finir que ça a occulté un peu le positif, c’est vrai. Par contre, je suis plus que motivée pour l’année prochaine, je suis surmotivée ! Le lendemain de la course, j’ai dit à mon entraîneur que je voulais que ça devienne un objectif !

Paris-Roubaix Femmes 2021
Crédits photo : Aymeric Lassak

D.H. Par rapport à l’entraînement justement, y a-t-il des choses particulières que vous faites pour préparer ce genre de course ?

C.K. En début de saison souvent on a deux fronts : pas mal de courses en Belgique avec des pavés et d’autres courses en Espagne, plutôt de la grimpette. Après avoir discuté avec mon équipe, ils vont plutôt m’orienter vers les courses en Belgique pendant tout le début de saison. Ça fait une grosse préparation parce que le Paris-Roubaix sera en avril, juste après les courses en Belgique. Je sais que je suis encore très, très loin de faire une performance au Paris-Roubaix mais j’aimerais au moins l’avoir dans le viseur !

Paris-Roubaix Femmes 2021
Crédits photo : Aymeric Lassak

D.H. Je suis sûre que tu vas y arriver plus vite que prévu ! Même sur cette édition-ci, si tu n’avais pas eu de soucis techniques, tu aurais fait une bonne place non ?

C.K. C’est une question difficile, parce que sur cette course, le facteur chance joue un rôle énorme. Il n’y en a que 60 qui finissent. Donc je ne sais pas trop quelle place j’aurais fait si je n’avais pas eu de problème. C’est vrai que mes sensations étaient super bonnes au départ et après la chute avec Longo-Borghini, de combler les 45 secondes en si peu de temps alors que ça roulait super vite, ça me donne beaucoup de confiance, parce que Longo-Borghini elle fait 3ème à la fin !

D.H. Un grand merci à toi Cédrine de nous avoir fait revivre cette course de l’intérieur. On te souhaite bonne chance pour la prochaine édition et on ne manquera pas de te suivre avec beaucoup d’attention !

Article précédent
Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Fermer (esc)

Aufpoppen

Verwenden Sie dieses Popup, um ein Anmeldeformular für eine Mailingliste einzubetten. Alternativ können Sie es als einfachen Call-to-Action mit einem Link zu einem Produkt oder einer Seite verwenden.

Altersüberprüfung

Durch Klicken auf die Eingabetaste bestätigen Sie, dass Sie alt genug sind, um Alkohol zu konsumieren.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique